Bulletin 198 : Intoxication au monoxyde de carbone

Danger po​​tentiel : 

Un travailleur porte un détecteur de monoxyde de carbone à l’intérieur d’un garage. Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, insipide et non irritant qui peut empoisonner sans avertissement un travailleur qui y est exposé. Le monoxyde de carbone est toxique pour le corps humain parce que les globules rouges du corps l’absorberont de préférence à l’oxygène. 

​De faibles niveaux d’exposition peuvent entraîner des maux de tête, des étourdissements et des nausées, et ces symptômes sont souvent confondus avec les symptômes d’un empoisonnement alimentaire ou de maladies, comme la grippe. Des expositions à haute concentration peuvent entraîner une déficience grave du système nerveux central, un coma et la mort. 

Exposition au monoxy​de de carbone en milieu de travail 

Le monoxyde de carbone est couramment généré par la combustion incomplète de produits organiques, comme le bois, l’huile, l’essence ou le propane, servant à alimenter des moteurs, des outils et des appareils de chauffage. 

Les expositions au monoxyde de carbone en milieu de travail peuvent provenir des appareils suivants: 

  • Les pulvérisateurs puissants alimentés à l’essence 

  • Les machines pour entretenir la glace 

  • Les voitures, les camions, les véhicules récréatifs et autres 

  • Les chariots élévateurs à fourches, alimentés à l’essence ou au propane 

  • Les compresseurs ou les pompes alimentés à l’essence 

  • Les petits moteurs, les tondeuses à gazon, les souffleuses à neige, les moteurs de bateau, les motocyclettes, les motoneiges, etc., alimentés à l’essence 

  • Les systèmes de chauffage à combustion, y compris les unités aériennes à combustion directe 

  • Les appareils et les foyers au gaz L’équipement de soudure 

  • Le chauffage temporaire de zones de construction clôturées 

​​​​​Le monoxyde de carbone peut aussi être produit par le corps en métabolisant un produit chimique, comme le dichlorométhane. 

​​Les effets de l’exposition au monoxyde de carbone sur la santé découlent de l’incapacité du sang à transporter efficacement l’oxygène requis vers les tissus. Les effets néfastes potentiels peuvent comprendre des déficits neurologiques ainsi qu’un stress additionnel sur le système cardiovasculaire.​​​

Comment contr​​ôler le danger : 

Si du monoxyde de carbone est généré dans le milieu de travail, les employeurs doivent prendre des mesures pour que la concentration du gaz ne dépasse pas une moyenne de 25 ppm par période de travail de huit heures. Les expositions à court terme au monoxyde de carbone ne doivent pas dépasser ​75 ppm et ne doivent jamais dépasser une concentration de 125 ppm.

​​Certaines des mesures de contrôle utilisées pour veiller à ce que la concentration de monoxyde de carbone ne dépasse pas une moyenne de 25 ppm sur une période de travail de huit heures comprennent ce qui suit : 

  • ​​Placer l’équipement ou les outils alimentés à l’essence ou au propane à l’extérieur et loin des entrées d’air frais. 

  • Faire fonctionner les moteurs à l’intérieur seulement lorsque les gaz d’échappement sont libérés à l’extérieur. 

  • Maintenir l’équipement comme les chariots élévateurs à fourches dans les limites des émissions recommandées. 

  • Fournir une aération adéquate pour l’équipement mobile utilisé à l’intérieur. 

  • Renseigner les travailleurs au sujet des sources d’intoxication au monoxyde de carbone et des effets d’une intoxication sur la santé. 

  • Former les travailleurs à reconnaître les symptômes avertisseurs d’une intoxication au monoxyde de carbone. 

​​​​​​Dans la mesure du possible, les employeurs devraient envisager d’utiliser des moteurs et des outils alimentés à l’électricité ou à l’air comprimé plutôt que de l’équipement alimenté à l’essence pour les tâches intérieures. 

Lorsqu’il y a du monoxyde de carbone dans l’air du milieu de travail, l’employeur doit surveiller la concentration dans l’air régulièrement sauf si les mesures de contrôle sont suffisantes pour prévenir une surexposition par le travailleur. 

​L’employeur peut choisir de fournir des appareils de détection en continu de monoxyde de carbone afin de garantir que sa concentration dans l’air ne dépasse pas la limite d’exposition en milieu de travail (LEMT). 

​Les détecteurs de monoxyde de carbone destinés à un usage résidentiel ne sont pas appropriés pour une utilisation dans un milieu de travail industriel. ​

Références aux exig​​ences légales en vertu des législations relatives à la santé et à la sécurité au travail : 


best live chat